La Mairie
Ville fleurie
Thèmes fleuris
Une histoire, un patrimoine
La place de la mairie
Sous la neige
Parc de la créquinière
Le rond point de la gare
Panorama sur la Seine
Vue d'ensemble
Forêt à proximité

Edito

La commune nouvelle Le Val d’Hazey, regroupant les communes de Sainte Barbe, Vieux-Villez et Aubevoye, a vu le jour le 1er Janvier 2016. Elle rejoint les quelques 320 communes nouvelles déjà créées à ce jour.

La loi pour des communes «fortes et vivantes» du 16 mars 2015, offre des perspectives intéressantes aux communes qui se regroupent dans le cadre d’une démarche volontaire, pour aller au bout d’une logique de mutualisation.

La loi permet aux élus de redéfinir eux-mêmes l’échelon communal, dans sa dimension la plus adéquate, pour régler les problématiques du quotidien à un coût raisonnable pour la collectivité.

 
Le budget de la commune nouvelle a été voté le 31 Mars 2016. Un dossier complet le concernant figure dans ce bulletin. Il indique combien est sain ce budget primitif 2016, tant en fonctionnement qu’en investissement.

Cependant, il faut raison garder… Si les communes nouvelles bénéficient au cours des trois premières années suivant leur création d’une exonération de la baisse de la DGF (Dotation Globale de Fonctionnement) et de la majoration de 5 % de la dotation globale allouée aux communes, l’avenir fiscal au-delà de ce délai reste incertain et nous devons anticiper sur les années à venir en ayant toujours pour objectif une gestion rigoureuse de nos finances.


Avant même que ne surviennent ces restrictions budgétaires, la commune d’Aubevoye a toujours eu une gestion responsable, avec une visibilité à long terme.

La nouvelle équipe municipale aura à cœur de poursuivre cette politique.

Ce premier numéro de «l’Éveil du Val d’Hazey” est le prolongement de ce que fut le Réveil d’Aubevoye, créé pour garder un lien privilégié avec la population.

                                                                          Le Maire,

                                                                          Michèle PUCHEU.